Une supplémentation en Ubiquinol testée sur le stress et la fatigue d’un groupe d’infirmier(e)s en pleine crise sanitaire

Une supplémentation en Ubiquinol, la version active de la COQ10, a été testée de janvier à mars 2021 auprès d’un groupe d’infirmièr(e)s exposé comme tous les soignants à une surcharge de travail exceptionnel, des conditions de stress accru et une fatigue intense due à la crise sanitaire.

Au bout de 60 jours de cure, près de deux sur trois se déclarent moins stressés et plus d’un sur deux moins fatigués physiquement et intellectuellement alors que la pandémie ne cesse de croitre. 

 

Méthode

Cette étude, pilotée par Expansion Consulteam, a été réalisée auprès de 85 infirmiers(e) pour moitié travaillant à l’hôpital et l’autre moitié en libéral. 44 ans de moyenne d’âge et 88% résidant en province. Le protocole était la prise d’une gélule par jour de 100mg d’ubiquinol. Questionnaire d’autoévaluation.

 

Des soignants éprouvés par la crise sanitaire

Avant le démarrage de la cure, les infirmiers déclarent se sentir pour la grande majorité stressés, fatigués physiquement et intellectuellement. La moitié pensent également que leur système immunitaire est fragilisé. 

 

Des résultats positifs malgré des conditions de travail impactées par une crise sanitaire galopante

Après 60 jours de cure, les infirmier(e)s déclarent se sentir : 

  • Moins stressés pour 62% . Une baisse ressentie en moyenne à partir du 24ème
  • Moins fatigués pour 55% . Une baisse ressentie en moyenne à partir du 23ème
  • Moins fatigués intellectuellement pour 6 personnes sur 10. Des résultats plus marqués pour les infirmier(e)s libéraux. Une baisse ressentie en moyenne à partir du 24ème
  • 76% des infirmiers(e) ont ressenti une amélioration de leur bien-être, soit 7 répondants sur 10. Une baisse ressentie en moyenne à partir du 24ème
  • 56% pensent que leur système immunitaire est moins fragilisé
  • 8 personnes sur 10 se déclarent satisfaits au bout de 60 jours de cure.
  • 84 % l’apprécient.
  • Des résultats jugés rapides pour plus de la moitié des professionnels de santé
  • 75 % sont prêts à le recommander, soit près de 8 infirmièr(e)s sur 10.

 

Les 2 effets les plus ressentis et appréciés sont la baisse du stress, citée par près de la moitié des répondant(e)s, et la baisse de la fatigue physique (36% de citations).

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.